Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > « En finir avec la guerre » a été projeté à Paris au Centre culturel (...)

« En finir avec la guerre » a été projeté à Paris au Centre culturel algérien

Date de publication mardi 1er décembre 2009

Le 17 novembre le film que Medhi Lallaoui a consacré à l’AAAACG était présenté à Paris au Centre culturel algérien.

Nous avons reçu deux témoignages de cette séance.
L’un de Daniel, un de nos adhérents parisiens qui nous écrit :

"…Une cinquantaine de personnes ont assisté au Centre Culturel Algérien de Paris à la projection du film de Mehdi Lallaoui En finir avec la guerre. La présence de Mehdi était prévue, mais c’était le jour du procès en appel de Rennes.
Ce soir-là encore, la sincérité et la variété des témoignages que nous donne à voir et entendre ce film ont impressionné tous les assistants. Ce qui s’est vérifié pendant le débat qui a suivi la projection. L’actualité s’y est même invitée puisqu’une participante entendait nous conduire à une réflexion sur l’identité nationale ; ce ne fut pas suivi et les questions portèrent sur l’association, le pourquoi d’un silence - relatif - si long et en parler maintenant, les initiatives de 4ACG pour se faire connaître ; et c’est là qu’est intervenu Bernard Gerland parlant de ses représentations.

Le nombre limité de spectateurs peut probablement s’expliquer par une information quasi confidentielle. Une soirée intéressante pourtant qu’on peut renouveler sans modération.

L’autre de Hocine un ami algérien de l’association qui vit en région parisienne :

J’étais très ému lors de la projection de ce film .

Moi-même né en 1956 en Algérie et ayant du quitté mon village de Kabylie en 1958 à cause des « zones interdites », ce film m’a beaucoup ému et beaucoup appris.
Mes Parents qui, comme vous, n’en parlaient pas, pour moi cela a été instructif. J’ai assisté au débat et étais surpris de la présence de beaucoup de jeunes gens, de tous horizons intérésses par cette période noire de la vie.
En l’absence de Mr Lallaoui, Mr Bernard Gerland a animé le débat : j’ai senti beaucoup d’émotion parmi les intervenants

C’est bien de dire la vérité, d’avoir protégé les archives, votre franchise et votre combat vous honore, même si ça fait mal de voir ce qu’a enduré le peuple Algérien,

Espérons que votre action soit comprise, elle a au moins le mérite d’exister.
Que la flamme qui anime les mal pensants s’éteigne

Hocine, un enfant né durant la guerre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.